Accueil » Tutoriaux - How To » [Tuto] Configurer un PC en borne d’accès libre

[Tuto] Configurer un PC en borne d’accès libre

Quoi de plus casse tête que de laisser un ordinateur libre d’accès à des clients, à des personnes dont les connaissances sont soit limitées soit un peu trop touche à tout ? C’est dans l’optique d’installer une « borne » disponible pour nos clients que je me suis posé la question : laisser l’accès à windows en fermant simplement la fenêtre du site ? Pas question ! Alors si vous aussi vous devez monter ce type de matériel, suivez le guide !

Attention : les différents « blocages » se doivent d’être respecté dans l’ordre, il ne s’agit pas d’une science exacte mais un concentré d’informations récupérées sur le net. Je vous offre quelques astuces pour y mener à bien votre installation. Il y a bien évidement des solutions pour détourner ces blocages mais pour 99% de la population qui va utiliser ces machines, vous n’aurez rien à craindre 🙂

Si votre système tourne sous Windows XP, vous pouvez vous orienter sur SteadyState, un logiciel spécialement conçu pour ce type d’utilisation de l’ordinateur. Malheureusement, ce logiciel créé par Microsoft n’est plus maintenu et reste incompatible sur les OS 64 Bits ainsi que Windows 7 🙁


Notre objectif

Le but de ce tuto est d’amener ces éléments :

Lorsque l’ordinateur démarre, une fenêtre de navigateur s’ouvre sur un site internet bien précis.

L’utilisateur n’aura pas le droit de :

Quitter la page web
Naviguer sur un autre site web
Accéder aux lecteurs interne ni même aux ports USB
Pouvoir effectuer de clic droit sur le bureau windows (s’il arrive sur le bureau ^^)
Lancer le gestionnaire de tâches

L’administrateur (vous) aura la main sur l’ordinateur pour effectuer des opérations de maintenance si nécessaire 🙂


Mise en place

Encore une fois, ceci est tiré de trouvailles, il doit exister d’autres solution peut être plus pratique. En attendant voici ce que je vous recommande de faire en quelques étapes simples.

1. Installations du kiosque (borne d’accès libre) avec Google Chrome

Sous Windows 7 : Commencez par retirer toutes les icônes du bureau (laissez l’icône Réseau pour le moment, on la retirera plus tard), de détacher les éléments de la barre de tâche et même de masquer la barre Windows (mieux aussi de la déplacer pour tromper l’ennemi). Il doit exister un moyen de la supprimer totalement, j’avoue ne pas avoir creusé suffisamment, cependant une fois tout mis en place, il y a peu de chance que l’utilisateur arrive à revenir sur le bureau 😉


Partie Navigation : Installez le navigateur Chrome et laissez y une icône sur le bureau. Pour configurer chrome en mode « borne d’accès » c’est très simple :

– Faites un clic droit sur l’icône raccourci vers Chrome pour sélectionner Propriétés. Dans l’élément cible, ajoutez derrière chrome.exe –kiosk google.fr. Ceci aura pour conséquence de lancer le navigateur en mode kiosque (borne d’accès libre) et d’afficher le site Google.fr (modifiez avec le site que VOUS voulez afficher).Dans l’élément Executer choisissez Agrandie (pour lancer la page en plein écran).

Vous remarquerez aussi qu’une barre de favori s’intègre directement. Je vous conseille vivement de la retirer ! Pour cause, en moins d’une minute je vous crée un raccourci pointant vers C: et j’accède au PC ni une ni deux !

Renommez l’icône du bureau en ce que vous voulez, exemple « Google Kiosk » ceci afin de vous éviter d’utiliser le raccourci en pensant lancer une navigation classique 😉


2. Limitation d’accès aux sites Internet

La solution la plus simple pour bloquer l’accès aux sites web est encore de recourir à l’utilisation d’un Proxy. Seulement on a pas toujours la possibilité d’installer un tel service. Vous avez aussi la possibilité d’installer un logiciel comme K9 Web Protection, un logiciel gratuit très utile qui agit comme un contrôle parental. L’autre technique un peu plus barbare mais efficace consiste à jouer sur les paramètres réseaux du PC. Très simple vous allez voir et même pour un novice 🙂


Faites Démarrer > Exécuter (ou tapez dans le champs « Rechercher les programmes et fichiers » sous Windows 7) puis écrivez CMD et validez par la touche Entrée.

– Sur le champ de commande, faites IPCONFIG

– Récupérez les adresses IP, le masque de sous réseau ainsi que la passerelle.
En règle général vous devez avoir : 192.168.1.xx / 255.255.255.0 / 192.168.1.1 ou similaire

– Sur l’icône Réseau (sur le bureau) faites un clic droit puis Propriété puis modifier les paramètres de la carte

Sélectionnez votre carte réseau puis clic droit > Propriété > Protocole Internet v 4 (TCP/IP)

– Choisissez Utiliser l’adresse IP suivante et entrez les paramètres :

Adresse IP : 192.168.1.xx
Masque : 255.255.255.0
Passerelle : 192.168.1.1


Petit blocage manuel pour d’accéder à aucun site web, saisissez le DNS en adresse 127.0.0.1 ! et validez

Rassurez vous, ce n’est pas le but de tout bloquer, on va autoriser quelques sites 😉 Et pour cela, nous allons entrer dans la configuration du fichier HOSTS

Pour se faire, rendez vous dans : C:\WINDOWS\system32\drivers\etc\hosts

Editez le avec notepad (comme pour un fichier TXT) et ajoutez les sites que vous autorisez en consultation (n’oubliez pas que si vous autorisez Google.fr, les sites issus des recherches ne seront pas accessible ! Privilégiez l’utilisation d’un Proxy ou de K9). Je le rappel, notre but ici est d’autoriser uniquement 1 ou 2 sites.

Pour ajouter un site il vous faut l’adresse IP et son nom de domaine. Exemple, pour ajouter Freeman59.fr il faudra noter ceci en bas du document HOSTS :

84.16.92.33  freeman59.fr

Pour connaître l’ip, refaite la commande CMD vue plus haut puis tapez ping lenomdevotresite.fr, vous obtiendrez alors son IP. Un redémarrage est souvent nécessaire pour être prit en compte.


3. Sécurité (blocage touches)

Avant d’appliquer ces consignes, suivez les conseils de la partie suivante : 5. Administration

Pour faire simple, nous aurons besoin de 2 logiciels et de la base de registre. Nous allons nous intéresser à la première restriction qui consiste à ce que l’utilisateur n’ai pas la possibilité de quitter la page web. En clair, lui interdire l’accès à la barre des tâches, à pouvoir effectuer un Ctrl + Alt + Supp, un Alt + Tab ou un Alt + F4

Le plus simple est de télécharger le logiciel Securikey (freeware). Pas besoin de l’installer, exécutez-le simplement. Celui ci vous demandera d’insérer un mot de passe administrateur (entrez ce que vous voulez). Ensuite, retapez votre mot de passe et bloquez les touches windows et alt (ces 2 là suffisent) puis validez sur Update.

Parce qu’une fois les touches bloquées, le mode « kiosk » lancé en plein écran, vous aurez peu de chance, vous même, de reprendre la main sur la machine ! C’est dans le cas de maintenance qu’on souhaitera réccupérer la main sur la machine. Le logiciel WonderKeys va nous y aider.

En clair, supprimez les raccourcis déjà créé (sauf windows / alt / W car c’est impossible, mais comme Securikey bloque déjà Windows et Alt, le raccourci sera de toute façon inutile !). Créez un raccourci de votre choix (exemple ctrl + F2) et choisissez de pointer vers un raccourci shell, exemple : Shell : répertoire Poste de travail. C’est tout.

Ce raccourci ne sera connu que de vous, vous pouvez même le rendre un peu plus complexe. L’intérêt ? Ouvrir une page vers l’explorateur windows, qui vous permettra de tuer l’application Kiosk actif en barre de tâche et reprendre la main sur la machine.


4. Restrictions Windows

Maintenant nous allons nous attarder sur la partie des restrictions sous windows. Si l’utilisateur arrive par quelconque moyen à se connecter au bureau, nous allons lui compliquer la tâche et éviter que ce dernier ne s’amuse avec notre machine.

Bloquer le clic droit sous Windows ? Simple. Rendez vous dans la base de registre de votre machine.

Faites Démarrer > Exécuter > Regedit puis rendez vous sur le chemin :

HKEY CURRENT USER > Software > Microsoft >
Windows > CurrentVersion > Policies > Explorer

Si le dossier Explorer n’existe pas, vous pouvez le créer en cliquant sur Policies puis clic droit > Nouveau > Clé > saisir « Explorer«  en respectant la casse (maj-min).

Rentrez dans Explorer et sur le champ à droite faites encore un clic droit > Nouveau > Valeur DWord 32 Bits

Donnez lui le nom suivant en respectant la CASSE (maj-min) : NoViewContextMenu. Clic droit > Modifier > donner lui la valeur 1 en décimale

Un redémarrage sera nécessaire pour activer la fonction.

No Right Clic Pour vous aider plus simplement voici les 2 fichiers REG à télécharger pour activer et désactiver cette fonction, exécutez le fichier simplement sur la machine pour activer ou désactiver le clic droit (redémarrage nécessaire).


Bloquer l’accès aux lecteurs Windows

Si l’utilisateur arrivait par quelconque moyen d’arriver sur le bureau, pas question de lui simplifier la tâche ! On va supprimer l’accès aux disques durs et tout autres lecteurs (pour ma part, je me limite aux blocages lecteurs C & D mais vous pouvez tout désactiver si vous le souhaitez)

HKEY CURRENT USER > Software > Microsoft >
Windows > CurrentVersion > Policies > Explorer

Créez une nouvelle clé qui s’appellera NoDrives et mettez la valeur DWord à 4 en décimale pour cacher le lecteur C:
Si vous souhaitez cacher un lecteur C et D c’est 4 + 8 soit 12. Sinon utilisez le calculateur ici

Dans l’exemple, les lecteurs C & D sont masqués. (attention, masqué ne veux pas dire inaccessible !)

NO Drive C&D : fichiers REG pour cacher les lecteurs C: & D: sous l’explorateur (redémarrage nécessaire).


Bloquer l’accès au Gestionnaire des tâches Dernière restriction : On va supprimer l’accès au Task Manager. Pareil que pour les autres mais dans le chemin System :

HKEY CURRENT USER > Software > Microsoft >
Windows > CurrentVersion > Policies > System

Créez simplement une nouvelle clé DisableTaskMgr et mettez la valeur DWord à 1 en décimale.

NO Task Manager Les 2 fichiers REG à télécharger pour Activer/Desactiver le Task Manager (redémarrage nécessaire).


5. Administration

Avant d’activer chaque restriction, je vous recommande d’abord de vous laisser une porte de sortie ! Le mieux c’est d’avoir une petite clé USB qui possède les raccourcis vers les programmes de restrictions et les fichiers de base de registre pour réccupérer le clic droit, les lecteurs etc …

Je vous conseille donc d’avoir sous la main :

Active clic droit.reg
Active lecteurs C et D.reg
Active TaskManager.reg


Regedit – Raccourci (au cas ou …)
WonderKeys – Raccourci
SECURIKEY.EXE (le logiciel pour bloquer ou débloquer des touches)

Raccourci vers Chrome (ou autre navigateur) pour éviter de relancer Kiosk à chaque fois
Raccourci vers les paramètres réseaux de votre carte (pour remettre les DNS)


Pack Administration, téléchargez tout les éléments nécessaires pour administrer votre borne d’accueil.


6. Automatisation

Vous avez presque terminé ! Une chose reste à faire, c’est de lancer Google Kiosk au démarrage de la machine !

Pour commencer, désactivez la mise en veille de l’ordinateur ! C’est tout bête mais ca évitera que la machine affiche un écran noir qui laisse à penser que votre borne est hors service. Le mieux est encore d’activer un écran de veille personnalisé !

Démarrer > Panneau de configuration > Matériel et audio > Option d’alimentation


Enfin il faut ajouter un raccourci dans le Démarrage afin que Google Kiosk se lance dès que la machine est lancée

Démarrer > Tous les programmes > clic droit sur « Démarrage » > Explorer > Collez ici votre raccourci vers Google Chrome en mode kiosk

Redémarrez votre machine, c’est terminé !

En espérant que cet article vous a plu et que vous mènerez à bien votre projet de borne d’accès kiosque
N’hésitez pas à nous donner vos astuces, remarques pour améliorer ou facilité la mise en place 🙂


5 plusieurs commentaires

  1. Tres sympa le tuto, les news sont tres interessantes 😉

  2. Salut, merci pour ton tuto. C’est exactement ce que je cherchais. Bye

  3. Pas mal, mais en laissant l’accès USB, il suffit de booter sur une la petite clé magique de boot linux et en 30 seconde on se retrouve admin de la machine avec tous les droits, donc il faut cacher tous les lecteurs obligatoirement simplement configurer un 2eme compte sur le poste ( en admin ) qui lui servira le jour ou tu veux reprendre la main.

  4. C’est intéressant, quelques bonnes idées.
    Aussi il y a un logiciel incontournable qui fait tout cela en un seul logiciel et bien plus encore : bustlecoffee (on trouve son lien facilement sur google, sinon http://www.bustlecoffee.com)

  5. Pas mal mais reste la question de la lecture des documents en PDF.
    Il faudrait pouvoir enelever la partie enregistrer sous. Et avoir un bouton retour pour killer la fenetre. sans quoi on reste bloqué dans Kiosk.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*