Accueil » Technologies » L’Apple Watch : 5 raisons de ne pas l’acheter

L’Apple Watch : 5 raisons de ne pas l’acheter

Annoncée il y a 3 jours par la voie du « saigneur » Apple, le nouveau gadget de la firme s’affiche enfin avec détails et tarif : L’Apple Watch, ce nouvel appendice technologique devrait ainsi offrir de nouvelles fonctionnalités aux mordus des notifications virtuelles.

Studio-Session-363

Ne crachons pas trop vite dans la soupe. Depuis des dizaines d’années, l’informatique et Internet ont révolutionnés nos modes de communications. Les jeunes, baignant dans cette hyper-connectivité depuis leur naissance. Difficile de faire marche arrière dès lors qu’un nouveau gadget à la mode s’apprête à sortir ! Mais si vous hésitez encore à vous faire plaisir, lisez donc ces quelques recommandations pour ne pas vous tromper !

 

1. Un accessoire uniquement réservé à l’iPhone

La montre made in Apple est destinée clairement aux possesseurs d’iPhone. Si cela peut paraître évident, une piqûre de rappel n’est jamais inutile ! Sans comparer à ce qui se fait du côté Android (n’importe quelle montre fonctionne avec n’importe quel marque de smartphone), on compte environ 700€ l’iPhone 6 et une watch au tarif de départ à 399€ soit plus de 1000€ de matériel électronique sur vous. Venez pas vous plaindre si vous vous faites dépouillé dans le métro avec ce matériel bling bling …

2. Un intérêt limité

Techniquement, la montre connectée ne fait qu’afficher vos notifications sur son écran : vous avez reçu un sms, un mail, un message Facebook ou Twitter, elle vous affichera l’heure et vous permettra de passer une commande vocal ou un appel. Il pourra y avoir des applications spécifiques mais je ne me vois pas jouer sur une montre.

Aussi, il existe déjà des applications gratuites pour être alerté sur votre écran d’ordinateur et même envoyer des SMS comme PushBullet par exemple, sans doute plus discret que de regarder sa montre toute les 5 minutes (surtout en Réunion !)

3. Des capteurs intégrés ?

Effectivement, le gros point positif pour la montre Apple c’est de proposer des capteurs pour surveiller vos indices lors d’effort comme le sport. Si sur le principe je n’ai rien contre, sauf cette mode de « Selfie » qui consiste à publier la distance parcouru sur un réseau social pour flatter son égaux. Si aujourd’hui Apple tiens secret cette mine d’information, il se pourrait plus tard que ces données soit revendue à des tiers ! Les assurances sont très intéressées par ces infos : Demain on débloque un prêt immobilier uniquement à son client qui accepte de se faire implanter un bracelet afin de surveiller ses exercices quotidien ? Pas si farfelu !

4. Une autonomie trop faible

18h pour une montre censé afficher un horodatage sur 24h ? Bien que dans la réalité il se pourrait bien que l’autonomie soit plus importante que cela, elle ne devrait pas dépasser 2 jours d’autonomie à utilisation réduite. La faute à son large écran rétina et la connectivité Wifi. Devoir chaque jour, brancher son smartphone, sa montre pour l’emmener avec soit va transformer votre table de chevet en nid à ondes et à câbles de charge. Et si vous possédez un iPad et/ou un iPod c’est peine perdue, vous êtes trop addict pour passer à côté du gadget.

5. la Watch n’est pas une montre, encore moins un bijou

Surfant sur l’effet de mode, Apple souhaite faire plaisir à toute sa tribu : ainsi 3 modèles sont disponible. Un premier prix destinés aux sportifs, disposant d’un simple bracelet caoutchouc, une montre plus classique avec bracelet métal ou cuir et une version de luxe en or à plus de 10.000€ contenant à peine 70gr de cette matière luxueuse, avoisinant 1750€ au cours actuel. Je ne savais pas que le métal et le silice avait fait un tel bon ces derniers jours, j’ai quelques vieux processeurs à vendre pour un prix sympa si vous voulez !

Malgré la « fausse crise » dont tout le monde parle et tape sur la Politique, on s’offre des montres surfacturée en fermant les yeux et ouvrant grand le porte monnaie … Et pourtant la montre Apple, bourrée d’électronique est une montre éphémère qui, dans 2 ans, sera ringarde quand une montre quartz ou automatique représente un vrai bijou de tradition horlogère.

Heureusement pour vous, Apple prévoit que le changement de batterie soit possible. Mais quid des utilisateurs dans 2 ou 3 ans qui la posséderont encore ?

 

 

 

 

2 plusieurs commentaires

  1. j’ai acheté une montre en 2011, je viens juste de changer la pile. Autonomie 35040 heures soit 4 ans. Elle n’a qu’une application, horloge, c’est très peu, mais elle le fait très bien, pour le reste j’ai mon smartphone. Je suis pas prêt de la remplacé

  2. J’hésite entre «Mais c’est quoi cet article qui respire l’anti-Applisme à plein nez» et le «Mmmm.. L’auteur n’a clairement pas compris la démarche marketing et la cible visée par Apple»…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*